La pêche sur la Bidouze

Tout était silencieux, pas un crissement de feuilles pendant plusieurs heures et tout d’un coup, là tout près de moi un petit oiseau se met à chanter, c’est merveilleux, une suite de trilles. « C’est l’aouseth de l’ancine... » disait mon ami René …

Un texte qui nous parle d’un temps pas si ancien et toujours bien présent dans l’esprit de son auteur. C’est un témoignage vibrant, parfois drôle, mais toujours plein de poésie.

DVD de 36'